Réflexion

Publié le par Marge

Je viens extèrioriser ce qui tourne dans ma tête... J'ai posé une question à quelqu'un qui me semblait et qui lui semblait d'ailleurs, pertinente... Il n'a pas répondu (petit message perso, je traduis pour toi, enfin, si tu te reconnais... ;)  Faudrait penser à répondre!) mais cela m'a tout de même amenée à me retourner la question:
Pourquoi ai-je choisi de bosser auprès des criminels et des personnes ayant un problème pathologique grave?
Erf... Comment répondre?... Pour plusieurs raisons...?!... Lorsque les gens me demandent pourquoi j'ai choisi cette voie 
(j'ai bien dit quand ils me demandent, parce-que souvent on me dit simplement: "oh ça à l'air super intéressant" ou "c'est particulier comme voie" ou "y'a un moment j'ai failli faire ça moi aussi" ou encore "ah moi je ne pourrais pas, de toute façon j'ai toujours dit que si le mec est un pédophile il faut lui couper les... bip", remarques très interessantes mais loin d'être pertinantes à mon avis...)
je leur répond que a) La peine de mort n'existe plus en france, que beaucoup d'entre eux finissent par ressortir et qu'à mon avis, il faut faire quelque chose pour "prévenir" la récidive. b) Que comme le dit notre joli proverbe "il faut de tout pour faire un monde" et qu'il faut bien que quelqu'un "s'occupe" des indésirables.
Mais, aujourd'hui je peux rajoutter un petit c) Au moins je suis sûre d'avoir choisi un métier où je ne connaîterai pas l'ennui (je détéste ne rien faire et être obligée d'attendre que le temps passe...) et un petit d) Je suis toujours aussi passionné par l'être humain et par les mécannismes de défenses qui sont mis en place pas ce dernier quand la tuché (rencontre avec le réel) est trop douloureuse.
Voilà, mais je reviendrai certainement sur cette question plus tard, mes expériences me feront peut-être changer d'avis ou m'apporteront de nouvelles réponses à celle-ci...
Amicalement...

Publié dans Parcours et personnel

Commenter cet article