Deux chansons qui me touchent...

Publié le par Marge

 

 

 

 


J'ai choisi de mettre cette chanson et ce clip dans mon blog pour deux raisons: La première est l'histoire qu'elle raconte, c'est à dire le fait qu'une sdf demande de l'aide à un passant et que celui-ci l'ignore volontairement... La seconde est que l'indifférence est l'une des choses qui m'exaspère à un point inimaginable, c'est d'ailleurs l'une des raisons qui m'ont amenée à créer ce blog...

 

 

Cette seconde chanson raconte l'histoire de Luca, un enfant battu par ses parents qui demande à ses voisins de ne pas lui poser de questions et qui explique aussi qu'il pense qu'il serait mieux sans coups ni objets cassés, qu'il "pense" aller bien. 
Malheureusement cette chanson montre trop l'état d'esprit dans lequel les enfants battus se trouvent: ils ne sont pas heureux mais pensent l'être, ils ne savent pas forcément que ce que leur font leurs parents n'est pas bien mais le devinnent parfois et malgrés les coups et l'incompréhension, ils pensent non seulement que cela est de leur faute mais ils aiment aussi leur parents comme tout enfant aime ses parents... 
J'ai malheureusement assisté à une scène dans un café où un enfant, après avoir renversé son verre, s'est réfugié sous la table tandis que son père se levait pour le "giffler". L'enfant a réagit plus vite que son père, ce qui prouve l'habitude! Un homme s'est levé et est venu dire ce qu'il pensait du père en le menançant de lui "en coller une" (je ne cautionne pas la réaction "je répond à la violence par la violence", mais j'étais ravie de voir un homme réagir) c'est à ce moment là que l'enfant est sortie de sous sa table, non parce qu'il se sentait protégé par l'arrivé de cet inconnu mais pour protéger son père... Il s'est mis devant lui, et a dit les joues cachées par le flot de ses pleurs à l'inconnu "ne faites pas de mal à mon papa, s'il vous plaît..." Si j'ai dit que j'avais "malheureusement" assisté à cette scène c'est parce que l'on comprend à travers celle-ci non seulement l'ambiguité de la relation parent maltraitant - enfant et le fait que les gens préfèrent ignorer ce qui se passent et tourner leur regard vers autre chose.
S'il vous plaît, faites quand même comme cet inconnu. Même si la situation ne tourne pas comme vous l'aviez imaginée. Ne détournez pas votre regard, vos réactions peuvent peut-être amener l'enfant à comprendre que la situation qu'il vit n'est pas "normale", qu'en dehors de chez lui et du sein familial, les gens se comportent autrement.
N'ignorez pas le crime! Regardez-le bien en face et: réagissez!

Merci aux artistes de chercher à faire réagir...

 

Publié dans Messages

Commenter cet article