Condamnation Canadienne

Publié le par Marge

Petites réactions face à un article que j'ai eu l'occasion de lire:

"Le plus grand tueur en série du canada condamné à 30 ans de réclusion criminelle avec une peine de sûreté de 25 ans"... 
Première réaction: j'aimerais bien savoir ce qui fait que ce tueur en série arrive en tête de liste? Qu'est-ce qui fait que c'est le "plus grand" ?!
Deuxième réaction: ce tueur en série a déclaré avoir tué 49 femmes et comptait en tuer une de plus afin d'atteindre le chiffre symbolique de "50"... Et il va sortir dans 25 ans?!?!?!?!
Malheureusement cet article était trop court pour que j'ai plus de précision dont l'âge de cet individu... (En même temps, je pense que les infos qu'il contenait étaient déjà bien assez suffisantes pour mes nerfs...)
Je pense et j'espère que vous êtes vous aussi choqué par cette peine qui semble tellement petite comparée aux crimes que cet homme à fait. C'est parce que je suis et que je resterais certainement toujours choquée par ce déséquilibre entre crime(s) et condamnation que j'ai choisi ce métier: que va faire cet homme en sortant de prison? Il va tuer la cinquantième? 
Il VA sortir, il faut absolument faire en sorte que ses chances de récidives soient les plus minces possibles. Ne comprenez vous pas ma position? La façon dont je vois les choses?
Il y a cependant une chose qui me "rassure", cette condamnation est canadienne et je sais que ces derniers prennent le temps de "soigner" les déténus, ils sont suivis. 
je terminerais en expliquant qu'en France une condamnation à "perpétuité" équivaut également à 30 ans de prison ferme et que les peines ne sont pas cumulables, ce qui singnifie qu'une personne qui se trouve condamnée à 5 fois perpétuité ne fera pas 5 fois 30 ans mais 30 ans tout court. De plus, la France est trés en retard en ce qui concerne la prise en charge des détenus ou même en ce qui concerne, de manière plus large, le profiling et ce qui touche à la psychologie criminelle. La preuve en est qu'il n'existe qu'une seule Université Française qui propose un diplôme ayant pour titre: "psychologie clinique criminologique et victimologique".
Bref, j'aimerais simplement que les choses progressent dans le bon sens!

A +.

Publié dans Actualité

Commenter cet article